Faire opposition à une carte C-Zam

L’enseigne Carrefour est née voilà plus de 60 ans dans les Alpes, cette chaine d’hypers et de supermarchés est maintenant numéro 1 en France. Vous vous demandez peut être d’où vient son nom, c’est simple : Le premier magasin fut ouvert en Haute Savoie au croisement de deux rues. On trouve désormais des magasins de cette enseigne dans de très nombreux pays dont la Chine pays dans lequel carrefour est très bien représenté avec plusieurs centaines d’hypermarchés. Comme chaque grande enseigne, Carrefour permet à ses clients de bénéficier d’une carte de paiement et de fidélité, il s’agit en l’occurrence de la carte C-Zam.

L’offre C Zam est liée à un compte qu’il est possible d’alimenter par virement. Celui ci est débité lorsqu’un paiement en magasin est effectué avec la carte MasterCard. Le compte ne peut pas être à découvert car les paiements font l’objet d’une interrogation systématique du compte, le solde doit donc couvrir le paiement sollicité. C’est une carte à débit immédiat.

Comment faire bloquer une carte C-Zam ?

Si vous perdez ou si vous vous faites dérober votre carte C-Zam, le premier réflexe à avoir est de la mettre le plus rapidement possible en opposition. Les voleurs savent fort bien qu’ils ont peu de temps pour l’utiliser, ils sont donc très rapide, il n’est pas rare que les premiers paiements interviennent dans les minutes qui suivent la disparition de la carte.

La mise en opposition de la carte C-Zam doit se faire en appelant le service clients au 0 806 06 06 16, c’est un numéro non surtaxé.

  • Attention : Une carte bloquée ne peut pas être être réactivée si vous la retrouvez ensuite. La mise en opposition de la carte entraine théoriquement l’envoi d’une nouvelle carte C Zam.
  • En principe un numéro enregistrement doit vous être transmis lorsque vous appelez le service clients. Mémorisez le, car en cas de litige, il vous permettra de démontrer que vous avez effectué la formalité tel jour et à telle heure.

opposition carte C-Zam

En cas de vol de la carte C-Zam :

Une carte de paiement, quelle qu’elle soit doit faire l’objet d’une plainte lorsqu’elle est volée. La plainte doit se faire à la gendarmerie ou au commissariat. Elle sera déposée contre personne dénommée si vous connaissez l’identité du voleur, sinon elle sera enregistrée contre X. C’est le premier acte de la procédure (pas de plainte, pas d’enquête).

La personne qui enregistrera votre déposition vous remettra un récépissé de dépôt de plainte. Ce document devra être envoyé par la suite à la banque, il atteste le fait que vous avez bien porté plainte.

Logo carte C-Zam

Logo de la carte C-Zam, à but illustratif

Le remboursement :

C’est un texte du 15 novembre 2001, appelé loi sur la sécurité quotidienne qui prévoit ce que doivent faire les banques vis à vis de leurs clients en cas de vol ou perte d’un moyen de paiement et d’utilisation frauduleuse. Celle ci envisage trois cas bien précis et prévoit le mode de remboursement correspondant, voici ce qu’il en est.

  • Votre carte a été utilisée après les faits sans que son code secret soit utilisé et la banque ne peut pas vous reprocher quoi que ce soit : Dans ce cas l’établissement financier est obligé de créditer sur votre compte toutes les sommes indument prélevées (suite à des achats, des retraits de liquide ou des achats en ligne). De plus, elle ne pourra pas vous retenir des agios ou des commissions d’intervention si le découvert est consécutif aux paiements frauduleux. Au cas où ils auraient été prélevés, l’établissement doit vous les rembourser le plus rapidement possible.
  • Vous n’avez pas été négligent (du moins la banque ne peut pas le prouver) mais votre code à quatre chiffres a servi aux escrocs pour retirer de l’argent ou payer en magasin : Dans ce cas là, les sommes inférieures à 50 euros ne seront pas prises en charge par votre banque. Et les montants de plus de 50 euros feront l’objet d’une franchise de 50 euros. C’est ainsi que pour un achat illicite de 180 euros, vous ne serez indemnisé qu’à hauteur de 130 euros.
  • Vous avez été négligent ou fautif (les escrocs ont trouvé le code de la carte parce qu’il était noté quelque part). Ou bien vous avez mis la carte en opposition trop tardivement. L’établissement financier peut tout à fait ne rien vous rembourser.

Usage des données de la carte par un tiers alors qu’elle est toujours en votre possession : C’est ce qui arrive quand on constate que des paiements en ligne anormaux apparaissent sur les relevés de compte. (Des escrocs se sont servis des données de la carte pour opérer des achat sur internet). Si cela vous arrive, vous devez procéder comme s’il s’agissait d’un vol. (blocage de la carte et plainte).

Dans tous les cas, le blocage de la carte doit être confirmé et explicité à l’établissement financier par LRAR, le récépissé de plainte doit être joint à ce courrier.

La mise en opposition de la carte C Zam doit se faire en appelant le service clients au 0 806 06 06 16